Read tout un t sans facebook by Romain Puértolas Online

tout-un-t-sans-facebook

Mutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait deMutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait de pouvoir un jour enquêter à nouveau sur un meurtre autre que celui d’un écureuil, une série d’effroyables assassinats et disparitions viennent (enfin) troubler la tranquillité des lieux, mettant à l’épreuve ses connaissances littéraires.Puértolas signe un drôle de thriller loufoque, un poilar !...

Title : tout un t sans facebook
Author :
Rating :
ISBN : 35167647
Format Type : Kindle Edition
Number of Pages : 403 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

tout un t sans facebook Reviews

  • Maha
    2019-04-12 18:53

    Je sais, la couverture est moche et le titre franchement racoleur. Mais si vous décidez de passer ce mur de préjugés, je vous garanti que vous ne serez pas déçus !Ce petit livre bleu est bien plus intelligent qu'il ne le laisse paraitre. Et si vous connaissez Romain Puértolas, (L'extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa) vous savez très bien que c'est un habitué des couvertures moches et des titres racoleurs. Pourtant, on passe toujours un bon moment avec lui !Une parodie de roman noir complétement déjantée !Ma première impression, après lecture des 5 premières pages a été : "Waho on dirait le film d'Eric Lartigau Qui a tué Pamela Rose ?"! En plus intelligent peut-être.Notre héroïne est atypique, pour un polar. C'est une jeune femme noire, obèse, confiante, cultivée et pleine d'humour. Autant vous dire, qu'elle détonne sur tout les points dans ce coin reculé du Colorado. Elle tombe régulièrement dans des situations rocambolesques, analyse les scènes de crimes en interprétant curieusement le manuel officiel du bon flic et colle des miettes de donuts au chocolat partout où elle passe. Vous allez l'adorer !Une critique de l'Amérique profondeMalbouffe (avec un détective qui s'appelle McDo, des policiers accrocs aux donuts, vous allez en voir passer des kilocalories dans ce roman !), racisme (notre héroïne à la peau d'ébène et son supérieur y sont confrontée en permanence), obésité, manque de culture, libéralisme destructeur (payer des ouvrier 3$ la journée et trouver ça normal), climatoscepticisme (ce livre est bourré d’écureuils radioactifs) ...Le rêve américain ... de Trump.Une déclaration d'amour à la littérature.Agatha est la présidente du prestigieux club de lecture de New-York, Colorado. Elle analyse tout ce qui se passe dans sa vie à la lumière des romans qu'elle a lu. Elle est capable de citer de tête des auteurs très différents : Agatha Christie, Harper Lee, Gaston Leroux, Alexandre Dumas, Stefan Zweig, Hemingway ou bien encore Edgar Allan Poe.

  • Iman Eyitayo
    2019-03-28 22:03

    Un roman qui, malgré de nombreuses bonnes idées et une intrigue correcte (voire une fin intéressante), m'a un peu énervée, il faut le dire...En dehors du fait que le personnage féminin soit un peu limite, les blagues sont vraiment de bas étages (et pas drôles, selon moi) et surtout, bien que l'auteur choisit d'avoir un personnage noir qui vit aux Etats-Unis comme personnage principal, on a l'impression de n'enchaîner que des stéréotypes sans réelle connaissance de la femme noire et encore moins de sa place aux USA. Je trouve ça dommage, d'autant plus que je suis noire et qu'il est rare que je trouve des personnages principaux de ma couleur dans un ouvrage. Et quand c'est le cas, on sent que l'auteur ne sait pas vraiment de quoi il parle :(

  • Valérie Sangpages
    2019-03-30 23:54

    Un livre tout à fait spécial mais attention dans le bon sens du terme. Poilar ? C'est clairement le terme !Tout un été sans Facebook, c'est décalé, c'est un humour absolument excellent, c'est un parcours littéraire, c'est en fait quelque chose qui ne se décrit pas vraiment mais qui se lit et s'apprécie sans modération.Un livre qu'on ne lit pas que pour son intrigue mais aussi pour son côté rocambolesque. Son héroïne Agatha Crispies (rien que le nom devrait vous donner le ton !) est une épopée à elle toute seule. Et les autres personnages ne sont pas en reste, croyez-moi !En fait, tout le monde y trouverait son compte, amateur de polar ou pas et c'est bien loin d'être une évidence !Un pied de nez à Facebook, une ode au trou perdu, presque un manuel de tricot. Il y aurait tant de descriptifs que je n'aurai pas assez de lignes pour l'écrire.Un livre récréatif, léger mais pas que...Puisque ce qui m'a le plus percutée dans ce récit est que derrière cet humour et ce côté léger se cache, en fait, énormément de choses. Comme si l'auteur y avait caché des messages subliminaux...Il est au final bien plus sordide et noir que l'on voudrait le croire de prime abord.Bien plus sensible et touchant...A ne plus vraiment savoir ce que l'on ressent vraiment !Perturbant tout ça ?Et si en plus, je vous dis qu'il réussit même à nous surprendre et nous bluffer ?Quoi qu'il en soit Romain Puértolas manie la plume avec dextérité et réussit un vrai tour de force ! C'est du grand art, y a rien à redire !Le final ? Absolument génial et j'aurai presque envie de vous dire de le commencer par la fin...vilain que vous êtes...qui avez l'habitude de lire la dernière page 😜 (Chose que jamais, O grand jamais je ne ferai ! Voilà qui est dit)Et la grande question reste: Est-il possible de survivre à tout un été sans Facebook ?

  • Bukhari
    2019-03-26 23:01

    J'ai trouvé ce livre drôle avec son humour décalé et déjanté.Amusant et parfois vulgaire, il raconte comment une policière, Agatha Crispies est mutée à New York dans le Colorado depuis New York, New York et sa vie banale là-bas loin de tout. Elle est passionnée des livres et elle n'hésite pas de faire plein de références à des œuvres littéraires tout au long du livre. De plus, elle dirige un club de lecture, le plus grand (et le seul d'ailleurs) dans cette ville paumée de Colorado. Un jour, elle se charge d'enquêter sur un meurtre dans une ville à 2 heures de route. La mort de l'homme, tué de façon mystérieuse (150 coups d'aiguille à tricoter) relève bien des interrogations. S'ajoutent à cela d'autres meurtres qui laissent présager la trace d'un tueur en série. Ce livre ne prétend pas d'être de la grande littérature, mais il a réussi à me faire rire plusieurs fois pendant ma lecture. Un changement brutal des deux livres déprimants qui précédaient celui-ci. Léger et divertissant.

  • Samhain
    2019-04-14 15:58

    Actually, it's worth a 2.5/5 because the main character and the twists were truly refreshing, and the craziness of Puértolas' writing is still there. It's too bad I finally rally behind his main critics about his habit of using entire pages to praise other books. We get it, you love books, there's no need to do this ad nauseam in all your stories! It's also the farthest thing from immersive, mainly because for some reason the author decided to set the action in the USA but kept everything super french, from the shops to the stuff the characters make references to, with a massive stop at wtf-station for the use of a Carte Vitale which is solely french. If you're not going to commit to the settings, nor do any research about the USA, why bother in the first place? All in all, it's a good detective story but a meh novel.

  • Raphaëlle
    2019-04-11 17:48

    "Poilar" un peu lourdingue, avec des références littéraires ad nauseam. La fin est surprenante mais pas suffisamment pour lire les 400p précédentes truffées de clichés sur les femmes et les noirs tous plus lourds les uns que les autres.

  • Alisea91
    2019-03-24 19:16

    Il est trop drôle ce livre!!! je suis fan de Romain Puertolas!!!!

  • Mamdid
    2019-03-23 20:06

    3.5

  • Guillaume
    2019-04-21 20:56

    Premier livre de cet écrivain pour moi.Dur dur de ne pas lâcher pour connaitre la fin.Un grand WTF !